Lorsque tu cours…

Lorsque tu cours,

Ton corps s’actionne, ton souffle s’accélère, ton cœur palpite

Lorsque tu cours,

Ta vitesse augmente, tes foulées grandissent, ton regard est fixe

Lorsque tu cours,,

Mon corps se fige, mon souffle se coupe, mon cœur vacille

Lorsque tu cours,

Je t’admire et je freine l’arrivée de mes larmes

Pendant que toi, tu accélères jusqu’à  ton arrivée.

❤        Ma sœur  .        ❤

 Bravo pour ta qualification aux  championnats de France !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Lorsque tu cours… »

  1. honorine

    emouvant, trop gentil… Merci beaucoup je penserais fort a toi et surtout a cette phrase  » je freine l’arrivée de mes larmes » dimanche 😉 ❤
    Merci

    Répondre

Et si tu nous donnais ton avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s