Nourrir les petits oiseaux [activité]

Les petits oiseaux ont froids….

Les petits oiseaux ont faims …

Les petits oiseaux sont trop petits pour filer dans les pays chauds …  

ou alors, ils  ne supportent pas l’odeur du poisson, de l’écume , de la mer à traverser, toussa toussa…

 

(oui, j’me l’a joue écolo-nostalgique là ! )

Donc nous avons fabriqué 2 mangeoires :

oiseau2

étape 1 : quémander « Papouuuuuuuu, tu peux nous couper 2 rondelles de bois, grosses comme ça , épaisses comme ça , steuplé ????? »

étape 2 : peindre un fond . Doudou et Doudoune ont peins leur fond avec un rouleau et 2 couleurs !

étape 3 : au coton – tige et peinture blanche, tamponner pour représenter la neige

étape 4 : un peu de colle au hasard + des paillettes (en jaune)

étape 5 : les empreintes de doigts . Je t’en avais parlé ici . Nous avons recommencé , mais avec le pouce entier ( une phalange , c’est trop petit !)  et le coup de baguette magique …(tu m’suis ?)

étape 6 : du vernis + de la ficelle + une boule de graisse pour oiseau accrochée par un trombone .

oiseau3

Nous nous sommes longtemps arrêté à cette étape , mais il y en a une dernière ….

étape 7 : accrocher les mangeoires  ! Oui !

( Ca faisait 1 mois, qu’elles ornaient le salon…)

mangeoire dehors

Ca parait compliqué, mais finalement, ça ne l’est pas tant que ça…. 

Par contre c’est  plutôt long… il y a un temps de séchage entre chaque étape ! 

On peut même fabriquer soit même ses boule de graisses... mais la tambouille ne me dit pas trop …

exemple : ici, en pas à pas

ou là, avec des informations ou d’autres liens 

ou cette vidéo

 

 

 

 

 

Bois [projet 52]

Coucou !

Voici ma seconde participation au projet 52.

Projet52-2015-logo-cqcb-250

L’explication se trouve ici

Le thème est : BOIS

2bois

Du bois, il y en a à perte de vue autour de chez moi.  J’aurai pu choisir un paysage de forêt, ou un bel arbre .  L’embarras du choix des beautés de la nature.

Concernant, le bois, il y a 3 choses que j’apprécie :

1– m’y promener…

2- compter les cernes de croissance du bois coupé, observer leurs couleurs…

3- observer le feu s’en emparer dans la cheminée…

Cette dernière proposition quelque peu barbare , fait partie de mes petits plaisirs cachés favoris: J’adore regarder le feu dans la cheminée ET observer le linge tourner dans la machine à laver ! 

Je ne vais pas m’endormir de la même façon ce soir , je viens de vous dévoiler un de mes secrets ! 

Projet 52

Après, les événements, les marches, toutes ces images qui défilent, j’ai quelques difficultés à recentrer mon esprit. Voici un article , bref, pour vous expliquer une nouveauté .

 

Pour 2015,  je me suis inscrite à un projet !

Le projet 52

Le projet 52 consiste à publier une photo par semaine pendant 1 an.

52 semaines = 52 photos.

Et pour chaque semaine, il y a un thème.

C’est Milie du blog c’estquoicebruit  qui a  instauré cette idée depuis 2014.

Voici l’explication 2014 .…et Projet52-2015-logo-cqcb-250

J’ai suivi les photos l’an passé sur son blog , et puis sur celui d’Anne-Laure de  « maman mais pas que »

On peut suivre également sur le groupe Facebook ou Pinterest ou instagram

 Mais , je ne maîtrise pas vraiment ces 3 choses .  Mon téléphone ne prends pas de photos.

Commet est ce possible au 21ème siècle ? Si si c’est possible…
Mon portable est un vieux de la vieille!

 

Donc je publierai sur mon blog…. avec mon appareil photo.

Voici la liste des thèmes de cette année.projet52-2015-thèmes-

 

Oui, nous avons déjà bien entamé janvier,  c’est vrai. Je  vais rattraper mon retard en publiant 2 photos pour cette semaine.

 Projet 52 / nouvelle année

1nouvelle année

 

Je ne suis pas Charlie, mais je suis Charlie .

 

C’est un article que je n’aurai jamais voulu écrire.

Mais je prends ma maigre « plume » parce que d’autres auraient voulu encore prendre leurs incomparables plumes.

Incomparables, audacieuses, courageuses, excellentes plumes….

 

J’ai un tas d’images, de vidéos, de pensées, de phrases, de réflexions dans ma tête.

C’est une anarchie complète qui me rend muette, le regard ailleurs. Je vais essayer d’être claire.

Avec Papou,  nous étions devant nos écrans, et c’est ainsi que nous avons découvert l’horreur.

Je ne vous raconte pas, vous savez déjà tout.

 

Je ne lis pas le journal.

Je suis loin d’être une fille cultivée, je suis influençable, et je ne comprends pas grand-chose à la Politique et aux relations internationales. C’est grave. Pardon

Juste que….

Au risque de vous choquer, je préfère la franchise

Je ne suis pas Charlie, car je ne connaissais de ce nom que l’Hebdo. Mais pas son contenu. Pas ses auteurs, pas ses dessinateurs, pas ses idées.

En y regardant de plus prêt, je n’approuve pas toujours leurs dessins. Et, pourtant,  je porte leur deuil, profondément. C’est ça la liberté d’expression. On peut ne pas être toujours d’accord, mais on respecte. C’est de la tolérance.

Et, Je suis Charlie , car la liberté d’expression est une chose précieuse. Car certains en payent le prix. Car il y a des victimes. Car elles ont des familles. Car ces « criminels » ont tués  sans raison. Un dessin n’est pas un prétexte à être mort. Mais un partisan d’une idéologie totalitaire en a décidé ainsi.

  ruban-noir

Et, je pense tellement à leur famille. Il y a les membres et invités de Charlie Hebdo.

Et il a aussi ce Policier, tué à bout portant.

Et cet agent de Service à l’entrée de l’agence de Presse

Pensons à eux TOUS !

 

Alors aujourd’hui , je pleure.

Et j’ai peur.

 

-Peur du monde , peur du devenir de cette France, peur de ce qui attends mes enfants. Et leurs enfants à eux.

Du coton : j’aimerais entouré Doudou et Doudoune de coton. Mais ce n’est pas ça être parents. Il n’y a pas de monde de  bisounours. Il faut leur donner les bagages pour être fort , se défendre et se protéger. Mes enfants , vous êtes en sécurité. Ce qui est arrivé est rare.

La vie est plus puissante que ces assassins. Et on doit pouvoir espérer que le monde prennent une belle tournure.

J’appréhende le moment où il faudra trouver les mots justes pour expliquer l’horreur. J’espère ne jamais avoir à le faire.

 

 

-Peur de l’amalgame. Rapidement l’amalgame se fait. On parle d’attentat, on pense 11 septembre,  on établi le lien du talibans, terroristes, djihadistes, et on dévie sur Musulmans.

NON, NON, non….

Aucune , vraiment aucune religion, ne cautionne et ordonne la mort d’un humain.

 Aucune.

Tariq Ramadan (official)

Charlie Hebdo : NON! NON! NON!

Contrairement à ce qu’ont apparemment dit les assassins-criminels dans l’attentat des bureaux de Charlie Hebdo, ce n’est pas le Prophète qui a été vengé, c’est notre religion, nos valeurs et nos principes islamiques qui ont été trahis et souillés. 
Une condamnation absolue et une colère profonde (saine et mille fois justifiée) contre cette horreur!!!
Qu’il me soit permis d’exprimer ici ma profonde sympathie et mes sincères condoléances aux familles des victimes.

 

Je n’aimerai pas , moi Chrétienne, que certaines personnes tuent au nom de mon Dieu.

«  Je n’aimerai pas »…. C’est pire que ça. J’aurai HONTE. Et la crainte, encore une fois que tout soit confondu.

Je m’étonnais justement, hier, que lors des vidéos des manifestations dans les rues, à la télévision,  il n’y ait pas d’interviews, ou d’arrêts sur image sur un groupe de musulmans. D’aller sur les réseaux sociaux m’a rassuré. Les choses sont mises au clair.

Mais aujourd’hui, je comprends un peu :  je ne sais pas comment je réagirais, si j’aurais le cran de sortir , moi aussi , dans les rues  Si j’arriverais à affronter la foule et montrer, par ma présence, que ça n’a rien à voir, que je peux descendre dans les rues sans crainte ; il ne faut pas confondre musulmans et djihadistes ou autres.

Ce n’est pas évident. Mais je pense que notre société  a besoin de cela . Le dire c’est une chose, mais il faut le montrer aussi. Alors descendez, vous aussi, dans les rues.

 

-La France, le pays des libertés.  Que savons-nous ? Que nous cachons-nous ? Comment sont gérées les relations internationales ?   Les armées françaises reçoivent – ils des ordres qui  garantissent l’apaisement de notre pays , la tolérance des peuples ?   Les réponses existent, je n’ai pas de recul.

Assad dit que de combattre le terrorisme en Syrie le ferait venir en France.

Alors , comme je l’ai dit  plus tôt , je n’y comprends pas grand-chose, je n’ai pas l’intelligence des politiciens, etc. Je veux juste faire confiance à ceux qui l’ont.

 

 

Pour ceux et celles qui veulent aller plus loin, je vous propose ça :  une journaliste s’est glissé dans la peau d’une djihadiste 

 Pour mes collégues qui devront expliquer cela à leurs élèves, la lettre de la ministre de l’Education Nationale résume bien les fondements de notre République :

 

 

Et je termine en reprenant une phrase qui n’est pas de moi (si tu en es l’auteur, contactes moi que je puisse écrire ton nom) :

 

« Ils ont voulu tuer Charlie Hebdo. Ils l’ont rendu immortel »

 

2015, je change encore. L’essentiel

L’heure est au bilan personnel pour chaque blog, et aux bonnes résolutions !

Résolutions ? 

Moi, j’connais pas …. 

J’fais ma rebelle !  

Je vis ma vie, et j’essaye d’améliorer au fils des mois ce qui ne va pas. ( Ce qui revient souvent est : or-ga-ni-sa-tion….mais je m’améliore …..si, si ! )

Souvent, c’est long, et puis parfois…. je lâche l’affaire.

Mais ce n’est pas grave . Je veux vivre avec les contraintes que je m’impose à moi même et ne pas accorder d’importance aux choses qui n’ont pas d’importance. (Merci Tata)

C’est à dire, centrer, miser,  garder en tête l’essentiel.

Alors oui, on peut toujours faire mieux, faire d’avantage…. Oui, c’est vrai … 

Mais je ne suis pas une WonderWoman…. d’ailleurs, existe – elle ?

Alors dis comme ça, on pense que je suis une fainéante et une partisante du moindre effort….

PAS DU TOUT

Je suis de nature généreuse, à donner de mon temps pour les autres, parfois plus qu’à ma famille, (c’est bien là un souci ) . Je suis également un brin  perfectionniste et j’aime les choses bien faite !

Mais je dis STOP...car je veux vivre ! Tout simplement .

Je change…. j’évolue, je régresse. J’avance

Comment expliquer  ? Avant, par exemple, lorsque nous invitions du monde, je me pliais en 4 pour que tout soit au top , tant au niveau de l’état de la maison, que de la cuisine (là c’est jamais gagné), de la table, et de l’ambiance. Je me donnais trop d’objectifs, trop de choses à réaliser, et je n’arrivais pas à les tenir. Je stressais mon monde, je courais, et je râlais , pensant être la seule à tout faire. Et le soir venu, j’étais fatiguée d’avoir tant speedé , la pression ne redescendais pas …. Ce n’est pas le but, ce n’est pas l’essentiel. Je ne prenais pas plaisir à préparer. Maintenant, j’en fais toujours beaucoup, mais déjà bien moins ( ?!?!?)…

On peut parfaitement passer une excellente soirée entre amis, en mangeant des pâtes trop cuites ( ma spécialité) et sans que le sol soit récuré !

Alors oui, je dis ça pour me déculpabiliser, car en fait je n’y arrive pas vraiment …  (Je vais passer la soirée à pester, en silence,  contre moi même et surement contre la fichue casserole qui diffuse trop vite la chaleur ) 

Quand je vais chez des amis , je viens les voir EUX,  je ne vais pas au resto , et je ne regarde pas l’état de leur maison.  Ici , l’essentiel est , pour moi,  de passer un agréable moment et d’être avec mes amis.

Alors oui , c’est embêtant, c’est dommage, c’est pas bon les pâtes trop cuites. Oui on s’en veut. Mais ZUT alors !

Tans pis ! L’essentiel est là. 

Je continue l'écriture de mon article en pensant qu'il est sans importance, voire..... insolent !  Que ça ne devrait pas être écrit, ni publié..... ni même pensé ! Mais j'ai une chute à faire... attends un peu !

Mais, je prends conscience de l’essentiel.

On peut avoir la pluie qui tombe sur le barbecue, tant qu’on en rigole.

On peut vivre à deux, dans un 9m²,  tant qu’on s’aime.

On peut arriver « moche » à un dîner, tant qu’on est là.

On peut oublié un tas d’affaires , tant qu’on s’amuse.

On peut rigoler d’une bonne chute , tant que rien n’est cassé.

On peut se tromper en achetant un pull, tant qu’on peut le ramener ! ( faut pas confondre taille 36 et taille 3 , hein !)

On peut rigoler en public, tant qu’on partage.

On peut rouler dans une voiture de 1986, tant qu’elle avance.

On peut  , on peut… 

oui, …. on peut ….tant que l’on est en famille, heureux, et en bonne santé.

Et c’est ainsi, que je vous souhaite à tous ….

 

UNE EXCELLENTE ANNEE 2015,

d’être en famille,

heureux et en bonne santé

 

 

Et si tu veux venir manger chez nous, je ferai un effort, je mettrai une sauce bolognaise !